Sans titre ou untitled – Monotype à l’aquarelle

Lorsque je réalise un monotype je pars bien entendu d’une idée. Je dispose mes pigments sur la plaque de verre. Je prends soin d’utiliser des nuances qui en fusionnant seront « normalement » harmonieuses. Ensuite, j’applique ma feuille de papier préalablement mouillée. J’assure une pression pour que le transfert s’effectue. Je fais des manipulations pour provoquer des effets et basta !

Le résultat n’est pas toujours conforme à l’idée de départ, il y a l’imprévu, le hasard. Ce qui est certain, c’est qu’en général, le résultat est proche de l’abstrait.

On observe aussi que suivant l’orientation que l’on donne à la feuille, l’interprétation est différente.  

 

Et puis se pose la question du titre à donner. Vient vite à l’idée le nom utilisé par Kandinsky pour son aquarelle considéré comme la première œuvre abstraite : « sans titre » ou « untitled »

Voici mon travail, réalisé sur papier Montval – 50cm x 65 cm – 300 gr – grain fin. Pour illustrer mon propos, je la présente ici de deux façons.

D’abord, comme je l’ai conçue, une évocation de relief de montagne. 

reliefs.1286638851.jpg

Sans titre (relief de montagne)©masmoulin 2010

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Ensuite en la retournant, cela évoque un goufrre, le bord d’un lac

copie-de-reliefs.1286639093.jpg

Sans titre (près du gouffre) © masmoulin 2010

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

De quel sens que l’on regarde ce monotype, il est plus prudent de lui attribuer l’appellation de « sans titre »

 

Un commentaire sur “Sans titre ou untitled – Monotype à l’aquarelle

  1. comme souvent, ce type de travail me plonge dans le monde de l’ infiniment petit, des cellules…. ici seule la couleur dans sa transparence à des choses à nous dire, c’est trés zen !

Répondre à cocole Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.