Henri-Edmond Cross, peintre de la côte varoise.. ses huiles et ses aquarelles

autoportrait.1238065224.jpg

Henri Edmond Cross, autoportrait

Henri Edmond Delacroix (1856-1910) est né à Douai (Nord). Dès l’age de 10 ans, conseillé par un cousin, le Docteur Soins, il suit  des cours de dessin à Lille. Il a ensuite comme professeurs, à Lille puis à Paris : Carolus Duran, Alphonse Colas ou encore François Boivin. En 1881 il expose au Salon. Pour éviter toute confusion avec son homonyme Eugène, il utilise la traduction anglaise et devient alors Henri Edmond Cross. Il adhère alors à la technique du « pointillisme ». Vers 1891, à la disparition de Signac il  adhère au « divisionnisme ». Il choisit à cette époque de vivre une grande partie de l’année dans le Var, à Saint-Clair où il peut méditer à loisir ses recherches sur la lumière et son observation de la nature.Il commence a être reconnu et expose en 1896 au Salon de l’art nouveau  Cross réussit à exprimer une libération romantique du paysage. Dès lors son style si particulier commença à connaître la notoriété : les expositions se suivirent : en 1896 au Salon de l’art nouveau, et en 1899 à la Galerie Durand-Ruel.. Il participa avec ses amis néo-impressionnistes à un bouleversement de toutes les théories de la peinture.  Il était par ailleurs proche des idées anarchistes. Au retour d’un nouveau voyage en Toscane, il regagne le Lavandou, où il meurt d’un cancer à l’age de 54 ans.

Cross accorde une attention particulière non seulement au dessin mais aussi surtout à l’aquarelle. Il confie à l’un de ses amis peintres, Charles Angrand  : «  Je me repose de mes toiles par des essais à l’aquarelle et des esquisses en me servant de cette matière. C’est amusant. L’absolue nécessité d’être rapide, hardi, insolent même, apporte dans le travail une sorte de fièvre bienfaisante » Il trouve dans cette technique, le moyen le plus sensible pour rendre la limpidité des lumières et des paysages  méditerranéens. Cross exécuta de nombreuses aquarelles, certaines comme de simples prises de notations sur le motif, et d’autres, beaucoup plus composées.

A l’été 2006, le réseau Lalan  http://www.reseaulalan.fr/   a consacré une exposition très intéressante de ses œuvres sur papier au Centre Culturel du Lavandou.

cross-oeuvres-sur-papier.1238065352.jpg

 Actuellement le Musée Malraux au Havre, lui consacre jusqu’au 26 avril 2009 une exposition : « aquarelles et crayons’. La Galerie de la Présidence à Paris,  http://www.presidence.fr/ ait présenté au cours du dernier trimestre de 2008, une soixantaine de ses aquarelles.On peut trouver certaines de ses œuvres sur les sites :

                http://www.artcyclopedia.com/artists/cross_henri-edmond.html

http://www.artliste.com/henri-edmond-cross/#ArtisteOeuvresCompletes

Voici quelques unes de ses oeuvres 

nuage-rose.1238065434.jpg

Henri Edmond Cross Le nuage rose (huile)

Cette oeuvre lors d’enchères chez Sotheby à New York en novembre 2000, a été vendue 556000

barque-bleue.1238065568.jpg

Henri Edmond Cross La barque bleue (huile)

iles-dor.1238065764.jpg

Henri Edmond Cross Iles d’or (Aquarelle)

arton557.1238065881.jpg

Henri Edmond Cross – Aquarelle

cross-henri-edmond-03-venise.1238066002.jpg

Henri Edmond Cross – Rio San Trovaso, Venise_ Huile

4 commentaires sur “Henri-Edmond Cross, peintre de la côte varoise.. ses huiles et ses aquarelles

Répondre à François Collette Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.